Ich bin von Kopf bis Fuss auf Lampe eingestellt … Sauber ! Ist alles sauber ? … Bé … Berlin, Berlin, Berlin … T’es-tu lavé ? T’es-tu lavé les mains !

High Calibre, International Performance Festival, Berlin (Aug 2002)

Cabled Madness, Digital Art Weeks, Cabaret Voltaire, Zurich (Aug 2007)

Pas du Jeu, Manoir de la Ville, Martigny (March 2010)

Je propose un jeu scénique sur le sujet de l’assainissement corporel et de l’hygiène mentale. En lien avec le cliché de la propreté en Suisse mais aussi de la cohabitation des langues et des cultures au sein même du pays, j’ai écrit une pièce absurde pour sept lampes à pression disposées sur mon corps comme des boutons, des prothèses, en lien avec les points sensibles d’acupuncture. À chaque lampe, j’associe une phrase mélodique que je chante en allemand ou en français lorsqu’elle est allumée, et que j’interromps lorsque je réappuie sur la même lampe et l’éteins. 

​

Lorsque j’interromps le cours d’une phrase, je lui donne un sens différent, je joue avec la sonorité des mots, les onomatopées. Sur le plateau blanc qui me sert de scène, je gesticule, je tourne et je danse en tentant de respecter tans bien que mal la partition que je me suis fixée. Cette performance à l’aspiration dadaïste a été présentée au Cabaret Voltaire à Zurich.

​

Linking the Swiss cliché of cleanliness, this work evokes health and a desire for perfection. Seven pressure-activated lamps are attached to my body, each associated with a melodic phrase that I sing when it is illuminated and which stops when I press the same lamp to turn it off. By interrupting sentences I give them different meanings; playing with the languages (German and French), the sound of the words, and onomatopoeic effects.

​

On the small white table that I use as a stage, I move, gesticulate, and dance according to the score that I have imposed upon myself. The lamps attached to me reflect my obsessions, but also my physical pain, like the sensitive points in acupuncture. I would like to control them, tame them, but they challenge me and impose a certain flexibility. This absurdist performance was presented at Cabaret Voltaire in Zurich.